Pokémon GO : aux smartphone citoyens !

Pokemon GO

Pokemon GO

Si la sortie d’un jeu Pokémon est toujours un événement pour une vaste communauté allant des plus jeunes d’entre nous aux nostalgiques des versions Rouge et Bleu, force est de constater que cette fois, Pokémon GO réussit le tour de force d’aller au-delà du noyau dur des aficionados des petits monstres.

Le problème, quand un jeu devient un phénomène, c’est qu’il suscite interrogations et réactions de rejet immédiat. Ces dernières, vous les voyez, nous les voyons, sur nos réseaux sociaux préférés (surtout ceux où les darons sont nichés, comme Facebook), et elles ne viennent pas forcément de personnes ayant allègrement dépassé le stade du quatrième âge.

Pêle-mêle, Pokémon GO serait un jeu « dangereux », « lobotomisant » nos jeunes (et nos moins jeunes), les rendant « autistes », et ce spectacle de « zombies » défilant dans les rues serait « triste ». Amis gamers, ça ne vous rappelle rien ? Ce genre de remarques, ne les avez-vous jamais entendues ? Ces arguments bidons, ces jugements implacables d’experts sur tout, surtout après avoir regardé leur JT préféré, on les a déjà entendus, avec des variantes, sur nos jeux préférés, sur nos passions communes.

Alors oui, Pokémon GO est un jeu cazu ; certains se demanderont donc pourquoi nous en parlons ici. Eh bien tout simplement parce qu’il réussit ce que nous nous attelons à faire, nous, les associations autour du jeu vidéo : créer du lien social. Passez au Jardin d’eau à Nancy, au parc du Cours à Epinal, au plan d’eau de Metz… voyez ces joueurs qui se donnent des infos, indiquent les positions des Pokémon qu’ils cherchent, discutent, bref, tissent des liens. Que n’a-t-on accusé les joueurs de rester enfermés chez eux pendant des années ! Et voilà que maintenant on leur reprocherait le contraire.

Passez un bon été, et n’oubliez pas de faire attention à vous quand vous chassez votre Pokémon et de jouer dans des endroits safe. Et n’hésitez pas à montrer votre appli aux dubitatifs ; ils devraient changer d’avis en un tournemain.

Maximus

Staff Lorraine E-Sport
Rédacteur officiel de l'association. J'aime les licornes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *