Structures, médias, scène : l’e-sport en 2017

Overwatch The AchievementSi 2016 a été marquée par la perte de nombreux artistes de renom, force est de constater, dans le monde de l’e-sport, un enchaînement similaire de disparitions plus ou moins inattendues. RIP Melty, Millenium sur Hearthstone, le respect de s1mple... Alors, chez Lorraine E-Sport, on a eu envie de faire un petit exercice de prospection. On vous donne rendez-vous en décembre prochain, histoire de voir si nos prédictions se seront vérifiées.

Il y aura d’autres bouleversements dans les structures e-sport

La récente annonce du départ des joueurs et streamers Hearthstone de Millenium et la résurrection de l’armaTeam ne sont pas des cas isolés. Nous pourrions faire un article entier sur la stratégie de Webedia et ses limites, mais ce n’est pas l’objet. Ce qu’il faut retenir, c’est que d’autres concentrations sont à venir dans le monde de l’e-sport.

Pour atteindre une certaine masse critique, un certain budget et une certaine visibilité, il est probable que les structures e-sport se regroupent, fusionnent, ou au contraire éclatent pour être ensuite avalées par d’autres, etc. Cette concentration en un nombre restreint de structures pro s’explique notamment par le fait que de nombreux investisseurs ont voulu s’impliquer dans ce secteur. Or, il ne se sont pas rendu compte que des géants comptaient émerger, comme le PSG ou Webedia. Ce dernier offre d’ailleurs à voir une stratégie tentaculaire assez impressionnante – mais manifestement pas sans conséquence sur le management. Comme dans d’autres secteurs, il y aura fatalement, dans les années à venir, des mastodontes de l’e-sport professionnel qui viendront, peu à peu, éclipser (sans mauvais jeu de mots) les structures de taille plus modeste.

Cela laisse une place certaine aux structures semi-pro et amateurs, notamment en matière d’organisation, comme vos serviteurs. Ces intermédiaires seront, à notre sens, nécessaires pour ne pas trop éloigner l’e-sport de ses aficionados.

La médiatisation de l’e-sport va quelque peu stagner

BeIN Sports, L’Equipe, Canal… les chaînes « traditionnelles » de sport ont flairé le bon filon. Elles proposent désormais des émissions consacrées à l’e-sport et/ou des retransmissions de grandes compétitions. Et c’est là où est le problème : tel le sport traditionnel, on se concentre en priorité sur les plus grands succès / les plus faciles à médiatiser. FIFA, c’est facile, c’est du foot, tout le monde sait comment ça marche et a intégré les règles depuis longtemps. Mais à quand une grande compétition à la TV sur CS:GO ? sur Hearthstone ? sur LoL ? Sans doute pas en 2017 en tout cas. Mais nous espérons nous tromper.

Les jeux vidéo avec une scène e-sport vont être plus nombreux

En tout cas on l’espère. Rocket League, Overwatch, Rainbow Six : Siege ont clairement le potentiel pour être de grands jeux e-sport. L’engouement est présent quand des compétitions sont organisées dessus, et ils ont chacun suffisamment de dynamisme et de spectacle pour acquérir leurs lettres de noblesse. Reste, pour OW et R6, à acquérir un plus grand public encore, et pour RL une grande compétition avec plus d’enjeux. On croise les doigts pour eux, et pour ceux que nous ne citons pas.

Maximus

Staff Lorraine E-Sport
Rédacteur officiel de l'association. J'aime les licornes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *